Ultime Saint Seiya

Assouvissez la volonté divine
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Lorsque le soleil chasse la pénombre

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Lorsque le soleil chasse la pénombre   Ven 14 Sep - 19:10:14

Aeden, la ville sainte ou tout les chevaliers peuvent trouver le repos....dans cette ville régit par la paix, les chevalier prennent plaisir ensemble, oubliant les dieux et vivant une vie "normale", pour finalement dès le lendemain, endosser leur armure et la lourde tache de tuer ce avec qui il buvait la veille.


Sa belle plage qui bordait cete ville, havre de paix et calme, n'avait pas était foulé par Aiolos depuis que la victoire d'Athéna sur Hadès avait quasiment massacré tout les chevaliers.

face a mer les yeux dans l'éternité, il observait le jour qui se levait lentement, lorsqu'une presence derrière lui fit faire volte face....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lorsque le soleil chasse la pénombre   Ven 14 Sep - 19:21:38

Un cosmos lointaint, mais si pas si loin que cela ramena une jeune femme à la réalité... Celle-ci était véritablement plongée dans un roman dont le titre était : le Parfum de la Dame en Noir.... Ce livre faisait partie de ceux que les hommes ordinaires lisent... Mais il arrivait que ces livres tombent dans les mains de personnes raffolant de lecture, ce qui était le cas de la jeune femme. Cette dernière releva la tête, et contempla juste devant elle la personne qui s'était brusquement retournée...

Ce jour-là, Mima ne portait pas son masque... Son visage si longtemps dissumulé était soudainement réapparu au grand jour, au soleil levant. Elle portait une tunique à la grecque antique, de couleur blanche, parfaitement assortie avec sa longue chevelure d'or. Son cosmos de Spectre l'avait emmené dans "son monde" où tout était merveilleux... A cause de cela, elle ne s'était pas rendu compte du temps qui s'était écoulé... Elle avait d'ailleurs fini son livre et l'avait fait disparaître...

Elle regarda le jeune homme qui lui faisait face. Contrairment à Mima, il n'avait pas le visage stoïque et dénué d'expression. Il était presque rayonnant, tandis que Mima était terne. A son cosmos, elle avait pu sentir que la personne lui faisant face était un chevalier d'Athéna... Mais elle n'était pas là pour ouvrir les hostilités. Elle comptait profiter de cette nouvelle journée. Elle s'approcha doucement et regarda l'horizon...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lorsque le soleil chasse la pénombre   Ven 14 Sep - 19:29:27

Lorsqu'il vit la jeune femme se diriger vers l'horizon, Aiolos se retrouna a nouveau face a la mère. a peine s'était elle levé, que l'odeur qu'elle dégageait arriva jusqu'au nez d'Aiolos. Il ne mit pas longtemps avant de sentir le parfum des spectre, et la fureur d'Hadès

Il fixa l'horizon en silence et ne tourna pas son regard sur la spectre qui semblait si pur et si douce, toute de blanc vétue. Il avait durant les derniers mois de sa vie, traqués cette espèce jusqu'au dernier, ne leur laissant aucune chance, n'accordat aucune clémence, mais aujourd'hui il était en Aeden, et les règles qui régissaient se monde était très strict...les cosmos ne devait pas bruler pour terrasser une vie quelqu'elle fut.

Il tourna doucement sa tete et la regarda

c'est un bel endroit n'est ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lorsque le soleil chasse la pénombre   Ven 14 Sep - 19:37:47

Camus était en permission (pour changer^^). Il la passa donc dans la douce et paisible ville d'Aeden , une douce brise traversait la rue refroidissent un peu cette chaleur. Toutes les conditions étaient réunis pour que l'on puisse passé un excellent séjour en ce lieu plein de vitalité, ou tous le monde étais joyeux. Les petits enfants jouant gaiement dans les rues aux billes ou à la marelle et les grands enfants (les adolescents) plaisantant, rigolant, jouant eux aussi au jeu de leur petit de leur et soeur. Et les adultes racontent leur différente journée en petit groupe d'ou l'âge n'avais pas d'importance. Et les mami les plus gentilles et sage personne de la ville chérissant leur petit fils ou petites filles du mieux quelle pouvait racontent leur histoire passer leur jeu d'antan.

Camus marchait paisiblement dans la rues émerveiller a sourire des petits enfant une glace dans la main la savourant pendent de longue minute, tellement les parfums étais parfaitement aromatisé. Il s'arrêta regardant un petit groupe de gens rassembler autour d'une statu près d'une fontaine. Il ne s'y attarda pas trop ne voulant pas déranger.

Il continua de marcher sentit un cosmos blizzard. Au fur à mesure qu'il se rapprochai se cosmos se fit ressentir un peu plus. Il passa à côté d'une femme tenant un bouquin. Puis le cosmos s'affaibli mais un autre encore plus puissant se fit ressentir celui d'aiolos. Camus se dit:

Même le grand pope et en vacance ? Qui garde le sanctuaire? Oh et puis c'est pas grave Hadès et ses spectres sont calmes Poséidon et endormis et asgard aux main d'un dieux nobles, alors profitons de ses vacances.

Il se rapprocha d'aiolos le salua de la main et attendit une réponse de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lorsque le soleil chasse la pénombre   Ven 14 Sep - 19:50:54

Le chevalier avait suivi Mima des yeux. Il semblait avoir remarqué quel dieu elle servait : Hadès. Ils étaient tous les deux en train de regarder la mer. Le silence s'installa lentement, mais fut rapidement brisé par le chevalier. Il regarda Mima, et celle-ci fit de même. Elle en profita pour le dévisager. Il était blond aux yeux bleus, plutôt grand et semblait vraiment sympathique. Mima voulut lui adresser un sourire, mais ce mot n'avait plus de sens pour elle. Elle n'avait plus souri depuis bien des années... Elle souffrait intérieurement, et n'avait jamais plus connu le bonheur, poursuivie par son douloureux passé et ses souvenirs horribles. Elle se concenta de répondre :

Oui, un magnifique endroit... A vrai dire, je n'étais pas venue ici depuis longtemps, depuis bien longtemps...

Elle regarda la magnifique mer, aussi azur que ses yeux. Elle regarda le soleil, qui commença à monter doucement dans le ciel. Puis elle sentit un cosmos approcher, mais ne se retourna pas. Elle avait deviné à qui appartenait ce cosmos, elle l'avait croisé en ville. Encore un chevalier d'Athéna... Ses paroles ne plurent pas à Mima... D'ailleurs, celle-ci se sentait mal à l'aise, entourée par deux chevaliers. Discrètement, elle s'isola dans son coin, laissant les deux chevaliers entre eux... Elle avait l'habitude d'être seule.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lorsque le soleil chasse la pénombre   Ven 14 Sep - 20:00:32

Aiolos serra respectueusement la main de son homologue, maitre de froid et de l'eau. Il lui repondit

n'ai de crainte pour notre royaume, enfnat d'Athena, nous sommes en paix, du moins pour l'instant, il ne faut pas craindre l'ennemis, la crainte est le premier pas vers la défaite. Nous avons défait les forces démoniaque qui menacait la terre, et je pense que noter solde est mérité.

Aiolos remarqua la jeune femme qu is'était discretement eclipsé. il la suivit du regard. Son coeur semblait amplit de peine, les yeux plein de compassion il lui lanca un regard frivole.

Il savait que cette dernière pouvait craindre pour sa vie entre deux chevaliers d'Athéna, mais les règles de ce royaume étaient bien trop stricit pour risquer un tel acte. Lentement il s'approcha d'elle ayant prit congé de camus d'un petit clin d'oeil.

Il s'assit dans le sable a coté d'Elle. Aiolos avait encore le visage durci et marquer par les recent combat qu'il avait mené. Son visage était marqué par quelques égratinure sur la paumette droite. D'un ton amical et calme il lanca.

N'ayez de crainte, aujourd'hui c 'est le temps de la paix, profitons ensemble de levez de soleil.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lorsque le soleil chasse la pénombre   Ven 14 Sep - 20:45:58

Mima frissonnait, elle avait froid. Elle était seule. Enfin presque. Deux chevaliers d'Athéna... A vrai dire, elle n'en avait pas après eux, bien au contraire. Elle en avait juste après leur déesse, qu'elle haïssait du plus profond de son être. Pour le peu qu'elle écoutait leurs paroles, elle serra son poing, qui craqua. Elle aussi, elle avait été chevalier auparavant. Mais elle avait été assassinée juste parce qu'elle était trop sage. Et cette sagesse lui servait dans ses combats.

Elle se rendit ensuite compte que le chevalier avec qui elle avait parlé délaissa son ami. Les paroles qu'il adressa à Mima étonna un peu cette dernière. Son regard se contenta de s'élargir, puis elle le regarda s'asseoir à côté d'elle. Elle fit de même et regarda l'horizon. Elle avait envie de lire, mais ce ne serait pas très poli. Elle dit :


Au fait, je me nomme Mima... Je suis Spectre du Naga, de l'étoile céleste de la Sagesse... Et toi ?

Elle s'étonna elle-même. Elle n'a jamais été très bavarde, et voilà qu'elle sympathise avec ceux qui étaient censés être ses pires ennemis. Elle sourit intérieurement, et se dit que de se combattre était totalement stupide et inutile. Elle le voyait bien sur le visage du chevalier ; il avait une balaffre sur sa joue droite. De plus, elle détestait se battre. Elle soupira discrètement et enroula ses bras frêles autour de ses genoux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lorsque le soleil chasse la pénombre   Ven 14 Sep - 21:05:45

Camus sourit à aiolos qui avis réussit à isoler le doute dans son esprit. Maintenant rassurer l'homme adressa un sourire à son homologue puis regarda la belle jeune femme avec qui il discutais et avais interrompus la conversation passionante. Il étais intriguer il ressentais un certain gène pars rapport à celle-ci. Etais-ce sa beauté? Peut être, ou alors son coeur qui est tendu elle ne se sentais pas en sécurité auprès d'aiolos et de camus. Il l'observa longuement puis voyant quelle s'écarta tourna les yeux vers aiolos qui lui avait compris que cette jolie femme n'étais pas un allié mais pas non plus un ennemis en ce lieu. Il entendit ses paroles puis celle de la douce mima spectre du Nagra de l'étoile céleste de la sagesse.

Camus détourna les yeux vers la belle mer reflètent le ciel encor mieux que du cristal, cherchant ses mots pour ne pas paraître impolis et dit:

C'est vrai que cette mer est magnifique pas vrais Mima du Nagra ? Mais j'oublis tous mes devoirs je suis Camus le chevalier d'or du verseau mais en ce lieu je ne suis que Camus mon titre n'a aucune valeur nous sommes tous égaux. N'est-ce pas Aiolos?

C’était une des rares fois ou Camus s'adressait à aiolos le grand pope sans l'appeler par son titre. Mais cela ne le dérangea pas le moins du monde. Le charme de cette ville étais plus fort que tous et c'étais pour sa que Camus se battais pour protéger la terre. Et qu'il refuserait de se battre en ce lieu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lorsque le soleil chasse la pénombre   Sam 15 Sep - 16:21:37

Aiolos sourit interieurement. La jeuen femme avait déja dévoilé son nom, ce n'était pas grand chose, mais pour quelqu'un qui se sentait en danger, dévolé son nom était une déja une grande chose.

Les paroles de camus était pleine de sagesse, et Aiolos acquescia d'un geste de la tete

Tout a fait camus, tu as raison, nous sommes tous égaux, c 'est ici le seul endroit au monde, ou nos devoirs respectifs de chevaliers peuvent êter oublié un court instant, c'est un peu un endroit ou l'on cultive le calme avant la tempête....

Aiolos observa la jeune femme qui semblait mourrir de froid. elle était recroquevillé sur elle même, serrant ses genoux enroulé contre sa poitrine. Aiolos Fit bruler son cosmos d'or, qui scintillait dans le jour levant ,comme une étoiles dans l'espace infini. la chaleur qui s'en dégageait devait servir a rechauffer la spectre. Il posa son regard sur elle, lui souriant amicalement.

j'espère que cette chaleur ne vous dérange pas, Spectre de la sagesse...ou Mima si je puis me le permettre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lorsque le soleil chasse la pénombre   Sam 15 Sep - 18:03:21

Les chevaliers d'Athéna étaient bien plus sympathiques que ce qu'elle avait pu imaginer... Mima en avait autrefois fréquenté, mais elle avait été fortement déçue par leur comportement, surtout par celui de son père, un ancien chevalier du Sagittaire. Ce souvenir eut le réflexe de faire serrer sa main à Mima. Elle ne laissa paraître aucune émotion, mis à part ce spasme.

Les paroles des chevaliers finirent par calmer la conscience du Spectre qui gelait sur place. Lorsque celle-ci sentit un cosmos rayonnant et chaud autour d'elle, elle le regarda scintiller... Elle se disait bien que c'étaient des chevaliers d'or. Mima se sentait touchée ; il était rare que des chevaliers soient si sympathiques avec un Spectre. Elle murmura :


Ce n'était pas la peine de vous déranger pour si peu... Appelez-moi Mima si vous voulez. Et s'il vous plaît, arrêtez de me vouvoyer je déteste ça.

Mima, d'un léger geste de main, concentra son cosmos violacé, et un Naga apparut, s'enroulant autour d'elle. Malgré son cosmos froid et maléfique, Mima avait un bon fond. Le Naga semblait extrèmement effrayant, mais il n'était pas si agressif, tout comme la jeune spectre. Celle-ci parla. aux chevaliers, qui allaient sûrement être étonnés par ses paroles.

Vous savez... Je n'ai rien contre vous, que vous soyez chevaliers d'or, d'argent ou de bronze... Vous ne m'avez rien fait, je ne vous ai rien fait. Je n'en ai qu'après votre déesse... Et puis, de toute façon...

Mima soupira légèrement. Elle cligna des yeux et reprit ce qu'elle avait à dire.

Je déteste me battre. Je ne vois pas d'utilité à cette action. Des hommes qui tuent des hommes, il n'y a rien de plus stupide. D'ailleurs, le Naga, mon étoile céleste, symbolise la Protection dans la mythologie hindoue. Je l'appelle uniquement pour me protéger et pour protéger la personne qui m'est chère... Le Naga est une des formes du dieu Vishnu, qui est le dieu protecteur, et non le dieu destructeur...

Mima sous-entendait qu'un animal ou un dieu protecteur ne servait pas à détruire, bien que lorsqu'elle décaînait la puissance de cet animal mythique, la fureur de ce dernier était destructrice. Malgré cela, la jeune femme était un peu différente des autres Spectres, mais elle en restait un. Le Naga qu'elle avait fait apparaître disparut. Elle s'était réchauffée grâce au cosmos appaisant et chaleureux du chevalier.

Au fait, merci pour ton cosmos...

Mima s'interrompit, elle ne savait son nom. Elle chercha vite un qualificatif.

Chevalier d'or !

Son regard semblait être devenu moins terne, comme si le chevalier avait pu chasser les ténèbres qui la hantaient avec son cosmos. Son regard semblait s'être egayé et attendrit, avant de reprendre son expression initiale. Elle regarda celui qui s'appelait Camus avant de regarder le soleil. Si les chevaliers n'étaient pas intervenus, cette source de lumière aurait probablement disparu... Et peut-être que sa soeur aurait pu revoir ce monde où elle était née et ou elle avait grandi avec son aînée... Mima regarda le ciel rougeoyant. Elle souleva avec délicatesse sa chevelure brillante et tira une lyre de son dos. Ce bel instrument avec lequel elle attaquait lui servait aussi de distraction. Elle y joua quelques notes, le regard entièrement vide.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lorsque le soleil chasse la pénombre   Mer 19 Sep - 16:21:23

Camus regardait le chevalier dragueur aiolos user de son charme sur la belle nagra. Il eu un léger sourire en voyant ses deux la. Mais il regarda le Nagra d'un air intriguer, sa ne ressembler a aucune bête à poils, plumes ou écailles qu'il connaissait. Il écouta les explications de mima puis regarder dans les environs cherchent une réponse à ses interrogations. Puis il dit au spectre de Nagra:

Je ne c'est pas se que t'a fait Athéna, mais elle représente la bonté en ce monde bien que très insouciante et caractérielle .
Mais il me semble que ton nom me dis quelques chose , mais tous sa es très loin , si je m'en rappelle je te le dirai .

Puis regarda aiolos et dit:

Bon mon ami tu n’as pas faim? Je connais un très bon magasin de glace. Muy perfecto, c'est se qui es dit de se magasin. Si on y allait faire un tour.

Puis voulant en savoir un peut plus sur mima il lui dit:

Tu veux nous accompagné mima? Je suis sure que tu adorerai c'est glace.

Attendent les deux réponses il regarda dans son porte menais s'il avait assez d'argent pour payer trois voir quatre glace car camus est un grand mangeur de glace.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lorsque le soleil chasse la pénombre   Dim 23 Sep - 11:54:37

Aiolos se releva a la proposition de Camus. il s'avanca vers lui et lui sourit alors.

ta gentillesse ne c'est pas ternie au fil de ces dernières sombres années. Je te remercie pour cette invitation. néamoins je ne prendrais pas de glace, je n'ai pas très faim ces derniers temps. Je vous accompagnerai simplement...

Il tendit sa main a Mima pour lui proposer de la relever

En route?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lorsque le soleil chasse la pénombre   Dim 23 Sep - 16:01:37

Ce que venait de dire Camus n'étonna pas Mima... La tombe de la Spectre se situait en effet dans le cimetierre des chevaliers d'Athéna... La tombe du chevalier de l'Aigle, pour être plus précis. Mima se demandait bien ce qu'était devenue cette tombe désormais vide ? L'avait-on brûlée ou vandalisée ? Mima ne le savait pas, et s'en moquait. Elle ne faisait plus partie des Chevaliers, mais des Spectres. Cependant, elle se demandait ce qu'était ensuite devenu Hector du Sagittaire, son père et son maître, qui l'a tuée avec sa flèche d'or, sur l'ordre d'Athéna. Elle aurait bien voulu savoir ce qu'il était devenu après la mort de Mima et de sa soeur Stella, si il avait sombré dans la folie ou si Athéna l'avait aidé à passer cette épreuve. Et surtout, elle aurait bien voulu savoir comment il était mort... Mais de toute façon, cela faisait au moins un bon nombre d'années que Mima avait rejoint Hadès.

Camus proposa à ses deux interlocuteurs d'aller manger une glace. Ce chevalier d'or du Verseau semblait être un grand consommateur de glace. En même temps, le chevalier du Verseau est censé maîtriser la glace... Le second chevalier d'or déclina l'invitation de Camus, il n'avait pas faim. Mima ne savait pas trop quoi répondre, mais elle pouvait se faire plaisir, pour une fois. Elle allait regoûter au plaisir de manger une bonne glace bien fraîche. Elle répondit :


Je veux bien... Au fait, on ne dit pas Nagra mais Naga...

Mima avait remarqué cette erreur dans les paroles du chevalier d'or du Verseau. Son frère d'armes tendit la main à Mima afin de l'aider à se relever. Mima mit sa main dans celle du chevalier d'or, et la maintint fermement. Elle se tira en direction du chevalier et se remit facilement debout. Elle le remercia. En parlant de glace, elle avait bien envie de glace italienne et de glace bleue, qu'elle adorait... Elle dit :

Je te remercie, Camus, pour m'avoir invitée à manger une glace...

Elle se demanda si Camus avait assez d'argent pour payer... Car Mima n'avait pas d'argent sur elle. Elle s'apprêta à suivre les deux chevaliers d'or.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lorsque le soleil chasse la pénombre   Lun 24 Sep - 0:07:40

Aldébaran avait quitter le sanctuaire laissant son armure d'or dans sa demeure,et était déscendut à Aeden pour si promené,il marcha pendant quelques minutes sur le trottoir du bord de mer quand il aperçut un marchand de glace sa tombait bien il fesait trés chaud et une glace serais la bienvenue,les gens regard Aldébaran d'un air surprit,en effet il n'avait pas l'habitude de voir un homme de deux mêtre dix et d'une musculature d'un colosse,ces cheveux blond accrocher en queue de cheval flottait dans la brise.Aldébaran commanda une glace trois boules deux caramel et une fraise,le glacier s'éxecuta et lui donna sa glace à trois boules.Aldébaran lui donna un billet puis fixa la mer.

"Miam je vais me régalé"

Aldébaran semblait profité de la journée mais une partit de lui était inquiet de l'avénement de la nouvelle guerre sainte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lorsque le soleil chasse la pénombre   Mer 17 Oct - 17:08:56

Les deux chevaliers d'or et Mima se dirigèrent vers le marchand de glace qui s'était arrêté à la limite de la plage. De loin, on pouvait apercevoir un géant... Ou plutôt un homme qui ne pouvait pas passer inaperçu. Mima estima sa taille à 2m10... Ce qui faisait une bonne différence de taille entre eux ; elle ne mesurait que 1m68. En voilà un qui a mangé de la soupe lorsqu'il était petit, pensa-t-elle, mais maintenant il préfère le goût sucré des glaces. En plus de cela, il était doté de muscles imposants. C'était un vrai taureau...

La jeune femme sentit ensuite qu'un cosmos s'émanait du colosse aux cheveux blonds. Encore un chevalier d'or. Mima ne se sentait vraiment pas à l'aise, sa gêne avait atteint un important stade. Elle était la seule spectre à être réincarnée, ses frères d'armes et son dieu ayant été défaits par Athéna et ses chevaliers. La jeune femme avait le teint rougissant, et baissait ses yeux. son bras gauche tenait son coude droit, et une douce brise faisait voler ses cheveux aussi longs que blonds. Elle ne put s'empêcher de penser :


** J'aimerais tellement disparaître... **

Elle commençait à perdre son calme, ce qui était inhabituel. Les doigts de sa main commencèrent à pianoter sur sa cuisse. Ses joues étaient toujours aussi rouges. Son regard reflétait une certaine panique. Le marchand de glace remarqua la jeune femme et lui demanda :

Hé, mademoiselle ! Vous allez bien ?

Mima ne répondit pas... Le marchand de glace lui dit gentiment :

Allez, je vous offre une glace. Mais en échange, vous souriez, d'accord ?

Sourire ? Ce mot ne signifiait plus rien pour Mima. Le marchand de glace n'attendit pas de réponses et lui servit les parfums qu'elle voulait, comme s'il avait lu ses pensées. Il lui tendit la glace et lui dit :

Goûtez mamzelle, et vous verrez comme c'est bon !

Mima prit le cornet et porta la glace bleu à ses lèvres. Le goût était si douce et agréable... Elle se sentait apaisée et sourit, comme une petite fille à qui on offrait une sucrerire...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lorsque le soleil chasse la pénombre   Mar 23 Oct - 2:20:50

Aldébaran dégistait sa glace sous l'oeil des passant qui était qurprit de sa hauteur et de sa musculature,et oui il n'était pas le chevalier d'or du taureau pour rien,Aldébaran tourna les yeux et vit une jeune femme magnifique et tellement fragile à la fois et celle-ci semblait paniqué,voyant le glacier lui offrir une glace,il se sentit impeut dessus d'avoir dut payé,Aldébaran termina sa glace et se dirigea vers la jeune femme,puis lui dit d'une vois trés douce.

"ne faite pas cette tête,profité de ce beau temp"

Aldébaran s'avait au fond de lui qu'il s'agissait d'un spectre,mais d'un magnifique spectre.

"je sans en toi quelque chose d'obscur,voir de couleur ébène je me trompe?"

Aldébaran vit Aiolos et Camus avec elle.

"bonjour Aiolos"

et baissant la tête devant camus en signe de respect.

"bonjour Camus"

Aldébaran avait un profond respect envers Camus et aiolos.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lorsque le soleil chasse la pénombre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lorsque le soleil chasse la pénombre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» peinture !!! ( Elf )
» Le triste passé du chaton abandonné
» partie de chasse glacial!
» Manifestation pour la paix a Cite-Soleil
» Cité Soleil, Evens serait le plus riche des pauvres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ultime Saint Seiya :: HRP :: Aeden :: Le bord de mer-
Sauter vers: